Ce rituel mexicain que je trouve si inspirant

guirlande perforée, dia de los muertos
Léa DI CENTA
Léa DI CENTA

Créatrice du Blog

Share on pinterest
Pinterest
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Aujourd’hui, je voulais vous parler de ce rituel mexicain que je trouve si inspirant. Après vous avoir partagé mes astuces pour fêter un anniversaire, voici un article pour célébrer une tradition mexicaine que j’apprécie !

Dans quelques jours aura lieu el Dia de los Muertos, jour de fête au Mexique.
Si vous n’êtes pas familier avec ce rituel, entre le 31 et le 2 novembre, chaque membre de la famille prépare pendant plusieurs jours des offrandes avec les plats préféré de leurs ancêtres et leur rendent hommage dans un autel. 

Ce rituel est unique. C’est seulement entre le 1er et le 2 septembre que les âmes des proches peuvent revenir de l’au-delà pour être proches des leurs. Les âmes arrivent sur terre le 1er novembre (vers 12h) et repartent le 2 novembre (vers 12h aussi) .

Pour célébrer ce moment, les habitants se réunissent dans les cimetières, non pas pour se recueillir, mais pour faire la fête ! 

Retrouvailles en famille et moments de partage décrivent à merveille ce rituel mexicain. Cela doit être si chaleureux.

Au programme: nettoyage et décoration des tombes afin d’y déposer les offrandes !

Pour décorer les tombes, l’élément principal de ce rituel est le Cempasuchil, fleur jaune appelée aussi “Rose d’inde”. Pour la culture aztèque, cette plante représente la vie et la mort. 

En effet, pour la petite histoire, dans l’antiquité, les pétales jaunes de ces fleurs symbolisaient les rayons du soleil. Les familles les plaçaient sur les tombes en pensant que les arômes intenses et leur couleur guideront les morts jusqu’à leur maison. 

On ne peut pas louper ce caractère festif et joyeux de ce rituel.

Les cimetières sont alors un lieu de fête et de partage et dans plusieurs villes, des fêtes et des festivals ont lieu. Les habitants se maquillent et la musique mexicaine retentit dans les villes. 

Vivre ce rituel mexicain sans voyager

A travers mes voyages, j’ai toujours trouvé impressionnant que chaque culture ait des traditions et coutumes différentes. J’aime d’autant plus les vivre avec les locaux, ressentir cette atmosphère de fête,  goûter les plats typiques, entendre la musique locale…

Cette célébration existe depuis l’époque préhispanique. Plusieurs groupes ethnique comme les Mexicas, Maya honoraient la mort avec de nombreuses festivités et certains rituels. Ils conservaient souvent les os et crânes des défunts comme des trophées et les décoraient de beaux bijoux.   

Ce rituel mexicain m’a toujours donné envie de le fêter. 

Je n’ai malheureusement pas eu encore l’opportunité de me rendre au Mexique et j’aurai encore moins l’opportunité ces prochains mois … 

Néanmoins, el dia de los Muertos a l’air d’être un ensemble enivrant de sons, de couleurs, de saveurs et d’odeurs. 

Et si comme moi, vous souhaitez vivre cette journée depuis la France, vous ne devrez pas manquer ces éléments si particuliers caractérisant ce rituel mexicain. 

Des photos des défunts avec leurs accessoires préférés

Dans les différents niveaux de l’autel, les mexicains honorent leurs proches en ajoutant des photos d’eux. Pour la petite histoire, chaque niveau de l’autel représente une génération. De plus, les proches ajoutent un accessoire préféré de la personne et lui présente son repas préféré. Ce repas est un véritable festin car les défunts doivent être rassasiés ! Le repas du mort est souvent accompagné de maïs et de fruits, de courge confite.

Les spécialités

Deux spécialités définissent ce rituel mexicain: les calaveras de alfeñique et le pan de muerto.

Las calaveritas 

rituel mexicain, calavaritas

Les calaveras de alfenique sont des têtes de mort en sucre et sont présentes dans presque toutes les offrandes du Jour des morts.

En effet, les représentations des crânes sont très représentatives de ce rituel mexicain. 

L’origine de cette offrande provient d’un autel mésoaméricain. Le “tzompantli » comprenait une rangée de crânes de personnes ayant été sacrifiées et perforés.

Avec l’arrivée des Espagnols, le rituel a changé et les crânes humains ont été remplacés par des crânes en sucre. Les petits crânes sont fabriqués selon une technique espagnole, appelée Alfeñique. Consistant en une sorte de bonbon à base de sucre, on y ajoute ensuite des détails tels que des anneaux dans les yeux.

Elles existent aussi en chocolat pour les gourmands! 

El pan de los muertos

pan de los muertos rituel mexicain

Le pain du mort est un autre symbole qui caractérise sans aucun doute ce rituel mexicain. Consommé que dans la période précédant le Jour des Morts, vous le trouverez presque partout à partir de septembre mais il reste emblématique en offrande les 1er et 2 septembre.

Le pan de muerto est une brioche avec des graines de sésame, saupoudrée de sucre et parfumée à la fleur d’oranger.

Cette offrande puise son origine sur des rituels faits à l’époque préhispanique. La légende veut qu’une princesse ait été offerte aux dieux, que son cœur qui battait encore ait été mis dans un pot avec de l’amarante. Son coeur aurait été mordu par celui qui dirigeait le rituel en signe de gratitude.

Cependant, après l’arrivée des Espagnols, le pain s’est transformé en un pain fait de blé en forme de cœur, baigné de sucre rouge symbolisant le sang versé, et façonné en os au sommet. Aujourd’hui, le cercle du haut symbolise le crâne, et des parties sont placées sur les côtés pour symboliser les os des morts.

La vaisselle

vaisselle mexicaine, rituel mexicain

Le choix d’une vaisselle colorée et à fleurs est très caractéristique de ce rituel mexicain.

Rien de mieux pour mettre en valeur ces bons plats gourmands et faire de jolies offrandes. 

Si vous prévoyez une fête, penchez vous sur la vaisselle jetable!

Lien Assiettes Cartons: ici

Lien Serviettes Papier: ici

Lien Chemin de Table: ici

Voici une petite sélection sympa.

Des bougies et de l’encens

Afin de rendre hommage à leurs proches, la famille crée une atmosphère chaleureuse en ajoutant des bougies et de l’encens. L’encens nettoie la pièce pour permettre aux âmes de venir.
Les bougies sont par traditions utilisées pour rendre le voyage plus facile pour l’âme du défunt et pour l’attirer grâce au parfum.

 Privilégiez des bougies à LED si vous craignez des mauvaises surprises !

Les fleurs

Cempasuchil, célébration mexicaine

La fleur typique de ce rituel mexicain est comme je vous l’ai dit le Cempasuchil.

Les tombes et les maisons sont décorées à base de ces fleurs. Pour l’occasion des champs entiers sont cultivés et chaque année, environ deux millions de fleurs sont utilisées pour la célébration.

Qu’est ce que cela doit être beau de se balader parmi toutes ces fleurs, n’est ce pas?

Cette fleur est aussi très utilisée dans la culture mexicaine pour ses vertues pour l’appareil digestif ou en colorant alimentaire. Des bières et des glaces sont aussi faites à base de cette plante. 

Les guirlandes

guirlande perforée, dia de los muertos

Les guirlandes sont aussi un très bon moyen de décorer une maison pour la fête des Dia de los muertos.
Souvent multi couleurs avec du papier perforé, elles représentent une scène de vie d’un défunt. 

De plus, des guirlandes de crânes sont aussi très caractéristiques de ce rituel mexicain.
Voici un super DIY pour faire la votre.

Les figures iconiques du rituel mexicain: las Catrinas

catrinas, dia de los muertos

Si vous regardez des photos des célébrations del Dia de los muertos, il est commun de voir des femmes maquillées comme des squelettes habillées de vêtements colorés. Au Mexique, il s’agit d’une représentation de la Catrina. 

Cette figure en tant que telle de la catrina a été créée et conçue par le dessinateur José Guadalupe Posada à l’époque du Porfiriato au Mexique (1910).

A l’époque, de nombreux écrits accompagnés de dessins de crânes et de squelettes critiquaient de façon moqueuse l’hypocrisie de la société, qui portait des vêtements formels ou assistait à des fêtes où seuls les « gens de la haute société » pouvaient entrer.

Le mot « catrina » est associé à une dame élégante et bien habillée. 

José Guadalupe Posada est connu pour cette phrase emblématique « La mort est démocratique, parce qu’à la fin, que vous soyez güera, morena, riche ou pauvre, tous les gens finissent par être des crânes. “Ses nombreux dessins soulignent le fait que tout le monde finit par être un os à la fin de sa vie, quelle que soit sa classe sociale.

Le peintre et muraliste Diego Rivera a ensuite donné à la catrina emblématique la tenue caractéristique: une étole de plumes et des vêtements colorés. 

Artisanat mexicain

Voici de l’artisanat mexicain trouvé sur Instagram que je trouve très joli et dans le thème de cet article. 

artisanat mexicain; dia de los muertos
Instagram: Hilos en Nogada
artisanat mexicain; dia de los muertos
Instagram: Hilos En Nogada
artisanat mexicain; dia de los muertos
Instagram: I love Mexico
artisanat mexicain; dia de los muertos
Instagram: Sasui Mx

Je ne sais pas vous mais je trouve cette relation à la mort et à la famille très inspirante. 

Si vous n’avez pas encore vu le dessin animé Coco, je trouve qu’il illustre parfaitement ce beau rituel et les liens intergénérationnels au Mexique.

Cette vision positive de la mort 

Avec ses musiques joyeuses, ces déguisements colorés et ses offrandes gourmandes, El dia de los muertos est un vrai moment de partage et de fête! 

Grâce à ce rituel, les habitants ont une vision différente de la mort. Pour eux, la mort n’a rien d’une connotation négative. Au contraire, ils ne craignent pas les esprits de leurs ancêtres. Ils célèbrent des retrouvailles avec les défunts dans une atmosphère conviviale et chaleureuse tout en se remémorant des bons souvenirs.

J’avais déjà été émerveillée et étonnement surprise de voir à San Pedro De Atacama au Chili, un cimetière où les tombes étaient ornées de couronnes de fleurs et de croix colorées. 

Cela apportait une atmosphère si chaleureuse et si différente des cimetières en Europe.

Cette relation à la mort m’inspire énormément. 

Ce rituel mexicain, preuve de l’importance de la famille dans la culture mexicaine

Dia de los muertos, coco

El Dia de los Muertos est alors une tradition de réunion d’un autre niveau.

Les habitants fêtent la possibilité de pouvoir se retrouver quelques jours par an avec les âmes de leurs proches, qui viennent leurs rendre visite.

Cela permet aussi une réunion entre ceux qui sont encore sur terre et favorise l’union en tant que famille.

Cette façon de célébrer ces ancêtres décrit ce lien unique et indéfectible qui existe entre chaque membre de la famille. 

J’avais déjà pu me rendre compte de l’importance de la famille en Amérique Latine. 

Si en occident, la famille proche s’arrête souvent aux parents et aux frères et soeurs. 
En Amérique Latine, les oncles et les tantes et les grands parents jouent une grand part dans le quotidien des jeunes.

De plus, il est souvent très habituel que plusieurs générations vivent sous le même toit ou vivent à côté.

Si ils n’habitent pas ensemble, chaque membre de la famille se côtoie très fréquemment et passent leurs week-ends ensemble. 

Quand j’habitais au Chili, mes amis locaux sortaient souvent entre cousins et voyaient leurs grand parents presque tous les jours.

Les grand-parents connaissaient alors tout d’eux, leurs amis, leurs journées, leurs envies. 

Ce lien qu’entretiennent mes amis chiliens avec leurs aïeux m’inspire beaucoup : moi qui ne vois mes grands parents et mes cousins au maximum qu’une fois par mois pour un repas de famille.

A mon retour du Chili, j’ai ainsi décidé de prendre plus le temps d’aller rendre visite à ma famille!


J’espère que cet article vous en a appris plus sur cette belle célébration.
Je trouve cette cérémonie si inspirante et envoie un message positive de la mort.

Ce culte de la mort est devenu une tradition d’unité et de célébration. 

Ce n’est pas pour rien qu’en 2003, l’UNESCO a même distingué ce rituel mexicain du « Jour des morts » comme un chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

N’hésitez pas à partager l’article sur Facebook!

Share on pinterest
Pinterest
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

Vous pourriez aussi aimer :

Ma sélection de meubles bohèmes – Octobre 2020

Bonjour à tous, aujourd’hui, je vous propose une sélection de meubles bohèmes.

J’ai récemment reçu comme cadeau un superbe meuble bohème et coloré pour mon anniversaire. et il a particulièrement plu ! Du coup, je me suis dis que j’allais vous partager ma sélection de meubles préférés à l’inspiration bohème.